Les 6 âges du couple et leurs petits démons !

Publié le 16-11-2015

"Si c'était simple, ça se saurait !" , mais si ça n'en vallait pas la peine, on insisterait pas autant. 

 

Mavi Coaching s'intéresse depuis très longtemps aux relations amoureuses. D'abord parce qu'elles animent nos vies et font vibrer nos coeurs mais aussi parce qu'elles sont une véritable mine d'or en termes de connaissance de soi. En effet, au delà de l'attirance telle que nous pouvons la décrire "il est beau, elle est belle, il est incroyablement gentil, elle est douce et compréhensive, je l'aime, je suis amoureux ...", il y a bien d'autres aspects qui nous échappent et il est intéressant de comprendre ce qui s'y joue. 

 

Mais in fine, qu'est-ce qui nous intéresse ? Dîtes moi si je me trompe mais je pense que notre intérêt réside simplement dans le fait de trouver l'équilibre au sein du couple, de tendre vers une harmonie qui fait du bien et qui rassemble mais plus encore, de faire en sorte que cela dure dans le temps car au delà de toute compréhension rationnelle qui nous rassure, il faut laisser la part de magie s'exprimer ! 

 

Le livre "je t'aime mais je ne suis plus amoureux" du conseiller conjugal Andrew G.Marshall nous décrit les 6 âges du couple et nous permet d'amorcer certaines difficultés. J'ai plaisir à vous les partager en y apportant ma petite touche personnelle. Attention, ce cadre théorique n'est pas rigide puisque chaque couple évolue à son rythme. Toutefois il me semble opportun d'en prendre connaissance et de s'en inspirer. 

 

 

1. La premier âge du couple , celui de la première année s'appelle la "FUSION" ou autrement dit la "LIMERENCE".

 

Ici, la seule chose que les partenaires souhaitent c'est être ensemble.Ils veulent fusionner, s'unir, se mêler à l'autre ...

c'est une période pleine de magie et de folie où seules les qualités sont visibles aux yeux des partenaires. Une sensation de marcher sur un petit nuage, un nuage sur lequel où passe son temps à penser à l'autre, à se demander ce qu'il ou elle fait. Il y a également une forte envie de plaire ainsi qu'une forte sensibilité : "je porte cette robe car je sais qu'elle lui plait beaucoup".

On note cependant une grande vulnérabilité causée par la peur du rejet et une timidité désarmante en présence de l'être aimé. Une autre grande caractéristique de cette période est la forte attractivité sexuelle du couple qui y voit, là encore une manière très puissante de fusionner mentalement et physiquement. Les disputes sont très rares car les défauts de l'autre sont acceptés et au délà de ça, ils sont même perçus comme des qualités. 

D'autre part, la fusion permet de vivre de nouvelles expériences.. si l'un des partenaires a une passion, c'est avec grand plaisir que l'autre s'y penchera même si ce hobby ne l'intéressait pas auparavant. On se sent compris et écoutés et on a envie de tout partager. 

Il s'agit donc d'une très belle période, celle des papillons et de l'idéalisation, celle que l'on regrette une fois dépassée. Malheureusement notre esprit est très fort pour créer des doutes et la limérence ne peut durer indéfinément... elle est contrainte de céder sa place pour laisser naître "l'attachement amoureux" qui, vous le verrez, n'est pas moins profond bien au contraire.

 

On nommera les difficultés "les démons", démons qui font partis de nous et qui représentent des croyances installées parfois depuis notre enfance. Le couple est un environnement idéal pour que les démons puissent s'exprimer et amplifier nos névroses.

 

Voici donc les problèmes susceptibles d'être activés pendant la phase de fusion :

Démons les plus courants : 

- Les disputes sont évitées à tout prix, chacun a peur de blesser l'autre

- Et quand ellles apparaissent, elles sont vécues sur un mode dramatique par manque de connaissance de l'autre

- L'un des partenaire a peur de perdre son identité face aux nombreux sentiments et préfère se retirer

Petite voix intérieure

- "Fais attention, préserves toi !"

Conseils

- Lâcher prise et bien commencer le voyage ! Laissez-vous porter et dîtes-vous que cette fois , les choses pourraient être différentes. 

Mots clés : Confiance ;)

 

 

2. Le deuxième âge du couple est représenté par L'INSTALLATION

Deuxième et éventuellement troisième année

 

Ici, on laisse passer la folie de la limérence pour laisser place à "l'attachement amoureux". 

On exprime son amour en s'engageant et en créant un espace de vie commun. La fréquence des rapports sexuels s'atténuent et les partenaires prennent conscience qu'il y a monde qui continue d'exister en dehors de leur petite bulle. Durant cette période, le niveau de limérence décroit, ce qui signifie que les problèmes enterrés ou ignorés jusque là, en période de fusion font surface... et les premières disputes arrivent ... Qui fait quoi ? 

Mais pas de panique, ces disputes sont d'une part très saines et d'autre part témoignent d'une certaine profondeur dans la nature du lien. La relation n'est pas entrain de mourir, elle passe simplement à une autre étape. 

Démons les plus courants : 

- Les disputent ne donnent pas toujours lieues à des solutions

- Leur nature est souvent liée à des discussions sur les rôles qui incombent les hommes et les femmes

- La baisse de l'idéalisation amène à percevoir les défauts de sa ou son partenaire, suprise !

- L'engagement fait peur ! 

- Bonjour l'ennui ! 

Petite voix intérieure

- "Suis-je déjà entrain de me lasser ? La limérence me manque !"

Conseils

- Disputez-vous autant que possible sur des désaccords mineurs afin d'éviter de laisser la situation s'envenimer et la rancoeur s'installer. C'est une préparation aux futures dispustes qui seront plus constructives parce que plus profondes. 

Mots clés : Apprendre 

 

 

3. La troisiéme âge du couple est celui qui se rapporte à L'AFFIRMATION DE SOI

Troisième et quatrième années

 

Pendant cette période, les partenaires ont envie de renouer avec eux-même, c'est à dire indépendamment du "NOUS". Ici c'est le "JE" que l'on cherche à mettre en avant. En effet, jusque là, les partenaires avaient tendance à tout partager : les amis, la famille, les activités, les passions mais cette phase d'affirmation encourage la confiance en l'autre mais aussi l'idée de reprendre ou de débuter une nouvelle activité séparés. Comme le dit Andrew G.Marschall : après tout, inutile d'être deux pour choisir un marteau !

Un ménage a besoin de points communs mais aussi et surtout d'individualité pour assurer son propre développement. Si Stéphanie adore aller au cinéma mais pas François, pourquoi Stéphanie n'irait-elle pas avec une amie qui aime également le cinéma ? Et pourquoi François ferait-il quelque chose sans conviction ? 

Bien sûr, ce principe est en dehors de toutes exceptions qui se rapporteraient à faire des concessions pour l'autre, c'est pourquoi, François pourra, de temps en temps, faire plaisir à Stéphanie en l'accompagnant au cinéma, ce qui lui donnera envie d'en faire autant pour le plaisir de François. 

Mais durant la phase d'affirmation de soi, l'enjeu réiside dans le fait de pouvoir trouver un équilibre entre ce qu'il y a de mieux pour l'un comme pour l'autre. Cette prise de conscience peut néanmoins créer des frustrations surtout après la fusion et l'installation qui incitaient à faire passer les besoins du couple en priorité. Certaines personnes sont néanmoins convaincues que leurs besoins ne sont pas si importants et cela donne lieu à des problèmes d'identité. 

Les démons les plus courants

- L'un des partenaires est en avance sur l'autre. Si l'un affirme ses besoins personnels et entre dans cet âge symbolisant l'affirmation de soi avant que l'autre en ai ressenti le désir, cela peut créer un décalage. "Pourquoi ne veux-tu plus passer du temps avec moi ?"

- Cette période peut également amener des incompréhensions ou activer des blessures telles que l'abandon et la dépendance affective. Pour ces personnes, il sera donc difficile de faire des choses seules. 

- Si l'un des deux ne sait pas exactement ce qu'il est ou s'il manque d'estime de soi, il lui sera plus facile à se cacher derrière "le couple" que d'établir une réelle identité séparée. 

- L'un des partenaires tente d'empêcher l'autre d'avoir du temps pour lui

Petite voix intérieure :

- "il ou elle prend de la distance, cela annonce la fin de notre histoire !" 

Conseils :

- Le compromis !  Négocier son temps personnel autorisé pour reprendre le contrôle de son destin. 

Pour les personnes qui ont du mal à être seules et à s'occuper, cherchez à savoir ce qui vous plaît et vous anime. C'est le moment d'apprendre à vous connaître et de vous affirmer. Faites les choses pour vous.

Des heures et des heures de discussion pour trouver un arrangement commun. En l'absence de compromis, la relation est en péril.

Mots clés

Connexion à soi 

 

 

4. Le quatrième âge est la COLLABORATION

 

La collaboration est une phase qui se refère plus ou moins à une période allant de la cinquième à la quatorzième année. 

Ici, les partenaires ont gagné en maturité. Ils apprécient la connaissance d'eux-même qu'ils ont obtenu grâce à la phase d'affirmation de soi.

C'est donc l'envie de faire des projets communs qui naît et qui s'exprime souvent par l'arrivée du premier enfant. Mais ses projets peuvent également être tournés vers l'extérieur. Il peut s'agir d'un changement de carrière, de reprendre des études, de lancer une entreprise ou simplement de développer de nouveaux centres d'intérêts. Quoiqu'il en soit, cet âge porte bien son nom puisque ce qui le caractèrise, c' est le soutien que les partenaires se portent l'un à l'autre à travers le choix de nouveaux projets. Les ambitions personnelles sont mises en valeur, les compétences de chacun deviennent complétaires au sein du foyer. 

On parle de confiance et de fiabilité contre insécurité et peur de perdre l'autre. 

Les démons les plus courants

- Considérer l'autre comme acquis ou ne pas être au même rythme, l'un des deux évoluant plus rapidement.  C'est souvent le cas des couples s'étant rencontrés très tôt, quand ils avaient 20 ans environ

- La fatigue, la gestion de projets ou les enfants qui prennent beaucoup de place créent des malentendus. 

- Si la communication est mauvaise, l'un des partenaire peut se replier sur lui-même en s'investissant dans un projet extérieur au point de négliger l'autre 

- Il y a une différence entre les activités séparées qui enrichissent le couple et les activités qui finissent par éloigner les deux partenaires

- Il s'agit de la phase la plus délicate des 6. En France, 15,6% des mariages durent moins de 5 ans, 22,8% durent entre 5 et 9 ans et 17,9% entre 10 et 14 ans.  

Petite voix intérieure

"je ne doute pas de l'amour qu'il ou elle me porte mais il ou elle pourrait prendre le temps de me le montrer parfois"

Conseils

- La générosité ! 

La clé est l'absence de possessivité. Cette étape est particulièrement délicate surtout lorsqu'un partenaire s'investit dans un nouveau domaine alors que l'autre n'est pas encore prêt à cela ou n'a pas encore trouvé sa propre voie. Il faut pouvoir trouver son indépendance à l'intérieur du couple, certains n'y parviennent jamais et cela est bien dommage car, en passant avec succès ce "cap", vous cesserez de vivre dans l'ombre de quelqu'un, vous vivrez pour vous ! De plus, cette ouverture aux projets permet d'éviter l'ennui au sein du couple. 

Il faut donc se montrer généreux en encourageant les projets de l'autre et surtout croire en leur effet positif. 

Mots clés :

- Projets

 

 

5. Le cinquième âge parle de L'ADAPTATION

 

Ici, nous sommes généralement entre la quinzième et la vingt-cinquième année. 

Les couples se trouvant dans cet âge sont occupés à s'adapter aux changements de vie de manière générale. Il s'agit peut être de voir ses enfants quitter la maison ou de s'occuper de ses propres parents vieillissants. Les évolutions liées à la relation amoureuse sont un peu écartées.

On retrouve une forme de résignation, pas forcément péjorative qui se traduit par l'expression de ce type de phrases : "il ou elle a toujours été comme ça, on le ou la changera plus!" ou "Pourquoi l'embêter avec ses mauvaises habitudes ? Elles sont même plutôt attachantes". 

Les partenaires ont appris à s'accepter tels qu'ils sont réellement, avec leurs qualités et leurs défauts et en réalité, c'est la seule manière saine d'atteindre une pleine satisfaction aux côtés de l'autre. Les partenaires ici sont devenus de réels compagnons, des amis où la confiance règne. 

On accorde moins d'importance à ce que les autres peuvent bien penser, on vit pour soi et ensemble. 

Dans cet âge, il y a également un réveil sexuel. Pas tant au niveau quantitatif mais davantage sur le plan qualitatif. Logique, les partenaires se connaissent à la perfection ! Mais comme à tout âge, certains démons peuvent surgir et il faut en avoir connaissance pour pouvoir les surmonter. 

Les démons les plus courants

- Les liens sont considérés comme acquis et l'expression des émotions est en baisse

- Effet inverse que celui décrit plus haut : on se rend compte que l'autre ne change et ne changera plus et le manque d'acceptation peut amener à la rupture

- Décalage dans les désirs de retourner dans les âges précédents. Les hommes peuvent avoir besoin de se lancer à nouveau dans le réaménagement d'une maison et donc de retourner en période d'installation alors que les femmes peuvent ressentir le besoin de retourner en phase 4 qui est l'étape symbolisée par l'affirmation de soi. 

- Manque de communication. Chacun a ses soucis, alors pourquoi confier les siens ? 

- Certains problèmes peuvent ressurgir lors d'événèments familiaux tels que la mort ou la maladie d'un membre de la famille. On ressasse l'enfance avec un effet négatif sur sa vie présente. 

Petite voix inérieure

"Je suis mieux tout seul(e)

Conseils

- ECOUTER !

A ce stade, les partenaires se connaissent tellement bien qu'ils ont l'impression qu'il n'est plus utile de communiquer et encore moins d'écouter. 

Or, les événements et les changements ne sont pas rares et de nouvelles émotions peuvent apparaître : 

On a du chagrin pour un membre de sa famille - On vit mal le départ des enfants de la maison - l'adolescence des enfants est problématique et nous inquiète etc etc. Dans ses circonstances, le couple doit rester soudé et à l'écoute des besoins de l'un et de l'autre. 

Il faut se renouveler. Ce qui était vrai avant ne l'est peut être plus.  

Mots clés

Ne pas rester dans sa zone de confort 

 

 

6. Le sixième âge rejoint l'idée du "RENOUVELLEMENT"

 

De la vingt-cinquième à la cinquantième année et plus ! 

Les couples sont âgés mais ils sont souvent les plus romantiques et complices. Les liens sont plus forts que ceux initiés lors de la limérence pendant la fusion. Ils voulaient passer leur vie ensemble ? Désormais, c'est réel, ils l'ont fait ! 

Les souvenirs communs, les épreuves passées et les petites blagues sont très importants dans cette phase. Les partenaires sont en sécurité et savent qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre. 

Les démons les plus courants :

- Parfois, ils ne savent plus respecter leur besoin de temps commun et se laissent envahir par les attentes de l'entourage. 

Exemple : garder les petits enfants chaque weekend. 

- Malheureusement, les problèmes de santé viennent envahir le quotidien de bonheur et parfois isoler les partenaires. 

Petite voix intérieure :

"qu'est-ce que je ferais sans elle, sans lui ?"

Conseils :

La patience !

Les partenaires vieillissants sont de plus en plus lents et leurs tendances s'accentuent. Patience et compréhension sont donc les armes pour prendre les petites contraintes de la vie avec du recul. 

Mots clés :

Bravo !

 

 

Les 6 âges du couple que l'on vient de décrire sont à prendre comme une représentation d'une évolution commune au sein de couple. 

Cependant, chaque couple doit pouvoir trouver son propre rythme et surtout son style. Il n'y a pas une seule manière de vivre sa vie de couple mais l'utilité d'un tel article réside dans le fait de pouvoir identifier certains changements, certaines difficultés et de prendre conscience que pour vivre une relation amoureuse durable, il faut écouter et dialoguer avec ses propres démons et surtout pas les fuire !

 

Les démons sont à considérer comme des indicateurs de dysfonctionnement et finalement comme une réelle chance de donner un nouveau soufle à son couple. Ne les fuyez pas, ils vous poursuivront même en changeant de partenaire :) 

Vivre en couple ne doit pas être un signe de normalité sociale, cela doit être issu d'une réelle envie de partager des moments avec l'autre dans un environnement sain. 

 

Peut-être pourriez-vous lire cet article avec votre partenaire et tentez de vous situer au mieux sur l'échelle des 6 âges pour faire naître de nouvelles voies de communication ? 

 

Ou en êtes-vous ? 

     

                                                                                                                                                                                                            -                                                                                                                                                                          - M - 

 

Retrouvez tous mes articles